La visite du courrier de l’Ouest

C’est par la nuit bien froide du 23 novembre 2013 que 39 courageux Guillebottins ont quitté leur quartier pour aller visiter les locaux du Courrier de l’Ouest. Désormais plus rien ne leur échappe sur l’histoire, le comité de rédaction et les méthodes d’impression du journal.C’est par la nuit bien froide du 23 novembre 2013 que 39 courageux Guillebottins ont quitté leur quartier pour aller visiter les locaux du Courrier de l’Ouest. Désormais plus rien ne leur échappe sur l’histoire, le comité de rédaction et les méthodes d’impression du journal.

A 21h33 pétantes Jean, le maitre de cérémonie, a réuni ses troupes et direction le journal. Les portes se sont ouvertes à 21h58 et après un petit discours de bienvenue, les 2 charmantes guides vont nous livrer tous les secrets de fabrication du journal. La course contre la montre commence dans la matinée jusqu’au lancement des rotatives à 23 heures (enfin, si il n’y a pas de réunion interne). C’est la partie la plus impressionnante mais aussi la plus bruyante. Plusieurs rouleaux de 1,5 tonnes -21 km de papier – se vident à raison de 80 000 pages à l’heure soit plus de 22 pages à la seconde. Le premier journal imprimé est Ouest-France édition Segré-Angers et le dernier vers 3 heures est le Courrier de l’Ouest édition Angers. Nous n’avons donc pas attendu cette dernière édition, c’est à 0h18 que nous sommes aller bien vite nous réfugier au fond d’un lit bien douillet (sans David) avant de pouvoir lire, dès potron-minet, les articles de notre correspondant local préféré qui lui est à l’Ouest .

Y.M

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.