Fête de la musique 2015

Soleil et soirée clémente, public encore plus nombreux que l’an passé (+ 400 ?), tables à pique nique complètes, et 6 groupes d’artistes qui se sont succédés pour le 10è rendez-vous de notre fête de la Musique.
Les pessimistes n’auraient pas parié sur la tenue de cette fête compte tenu d’une météo très perturbée jusqu’à 15H00. Les optimistes qui croyaient aux prévisions de Météo France, (ou au miracle) y ont cru avec raison…

La force de notre manifestation, tient à la fidélité d’un public qui revient chaque année. L’objectif de l’association de « créer du lien dans le quartier » est largement atteint. Depuis longtemps, les Guillebottins y invitent leurs amis ponts de céais ou angevins (voire de plus loin …. nous avions même cette année des canadiens !)
Pour l’organisation, l’appel aux bénévoles pour monter et démonter les barnums a été largement entendu et le cadre habituel a été re créé : barnums, tables, chaises et bancs, sans oublier la scène mobile montée par les services techniques de la mairie. Un grand merci à tous.
Pour la partie musicale, le public a écouté le dernier répertoire des Rives de l’Authion qui progresse et dont les choix ont été très appréciés. Les frères Gautier, de retour pour la 7è fois (c’est le record), sont venus avec « Aline »,   «  les retrouvailles » et une très belle « colline aux corallines ». Un groupe nouveau « les Grattapot ‘s » qui se produisait pour la première fois, a mis une ambiance de tonnerre avec pas moins de 7 guitaristes et 3 chanteuses, sans oublier leur vingtaine de « fans ». A leur programme, des chansons connues de tous (Toi + moi, femme libérée, tous les garçons et les filles etc…) on en redemande !
Après la danse en ligne de nos amis de la Chesnaie, emmenée par Isabelle (un grand merci à elle), nous avons retrouvé pour la 2è fois, Ménildray (17 ans) qui a interprété principalement ses compositions avec une voix toujours aussi remarquable et admirée de tous.
Pour sa 4ème participation, le groupe familial « UNDUE » de St Maurille, s’est vu confié le final. D’entrée avec « l’aventurier » d’Indochine, il su conserver tout le public jusqu’au bout, du jamais vu. Cerise sur le gâteau, le petit Jules (fils de Stéphane et Elisabeth de UNDUE) qui arrivait de son concert, a pu monter in extrémis sur scène, et remplacer le batteur pour un dernier morceau très applaudi. C’est l’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.