Te souviens tu ?

Juste des images pour faire revenir des souvenirs !

Si vous voulez en partager quelques uns, mettez les dans les commentaires en mettant le N° des objets concernés….

4 Commentaires

  1. 1 ce pliage là on le faisait avec des petits mots, pas toujours sympa…
    2 Scoubidou, on arrive encore à trouver du fil à scoubidou…qui sait faire les torsadés ?
    3 Mastermind, me souviens d’un séjour en 2 cv à Belle isle en mer, on se réfugiait dans la voiture entre 2 averses..
    4 les gaufrettes…hum avec un petit mot dessus.
    5 les coquilles à lécher…bonbon culte
    6 les clarks….alors ça accessoire indispensable pour avoir la cote avec les filles..ça existe encore
    7 Gamin mes parents allaient rendre visite à une petite mémé qui avait une collection de carte de cet appareil, on a passé des heures à se passer ce truc et à voyager…me rappelle plus de son nom.
    8 m’en rappelais plus, mais une bonne rigolade https://youtu.be/JGc3FKhc5wU
    9 le teppaz…gamin, on allait écouter Robert Lamoureux sur le Teppaz d’un voisin le dimanche apres midi.
    10 Le pot de chambre chez nous, chez d’autre le seau hygiénique…c’était avant qu’il y ai les commodités à la maison…
    11 pas connu à la maison…la fessée ou la taloche très rare…
    12 le savon, ça rappelle le lycée..
    13 la corvée de charbon à l’école, remplacée par le bidon à fioul…plus efficace quand on s’étale avec en traversant la cour …
    14 Le kiki de tous les kikis….la mascotte de mes filles petites https://youtu.be/79tE1cOoffE
    Quels souvenirs !

  2. moi je sais faire les scoubidous torsades et plats

  3. Les coquilles à lécher … ce sont les fameux roudoudous mis en valeur dans la chanson la plus écoutée en France : »Mistral Gagnant » de Renaud.
    « et les vrais roudoudou qui vous coupaient les lèvres et nous niquaient les dents »

  4. souvenirs souvenirs. Les coquilles bonbons (5)j’en ai fait une bonne consommation avec l’argent de poche. L’électrophone avec les disques des chaussettes noires et des chats sauvages ou encore Brel et Brassens et aussi les quatre saisons de Vivaldi. Le seau hygiénique pour éviter d’aller au fond du jardin surtout l’hiver. Le seau à charbon c’était une des occupations de la journée pour recharger la cuisinière ; il me rappelle aussi l’opération « pelle de charbon » pour les mal logés. Et puis Kiki, il est accroché à un lampadaire dans notre garage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *