Fête de la musique 2012

Un vrai bonheur, la météo a été clémente, pas trop de vent, pas de pluie, du soleil, juste un petite fraicheur à la tombée de la nuit…

Mais coté ARTISTES que du bonheur, des musiciens plus sympas et gentils les uns que les autres qui nous ont enchanté de leur présence…et sans parler du public nombreux et chaleureux, nous avons estimé 500 personnes qui sont venus à notre soirée y compris la joyeuse bande à Patounet d’OVS !

Les conditions météorologiques étaient enfin réunies pour que le public vienne nombreux au Parc de la Guillebotte et ce, malgré un match Allemagne – Grèce qui faisait concurrence sur les écrans TV ! L’association avait comme d’habitude sollicité les artistes amateurs du quartier ou des Ponts de Cé et les réponses positives nous ont permis de présenter un plateau 100% ponts de céais puisque tous les groupes étaient composés d’au moins un habitant (ou ex habitant) de la commune.

Dans la 1ère partie réservée aux amateurs, nous avons écouté successivement le groupe des Rives de l’Authion formé pour l’occasion et composé d’Henri, Maryvonne, Jean Paul et Bernard. A leur programme, des titres des années 80 avec « je viens du Sud » de Sardou, et « Moonlight Shadow », puis un titre des années 2000 « l’envie d’aimer » mais aussi une chanson de 2011 : « Jeanne » de Voulzy.

Puis leur ont succédé les frères Gautier, chanteurs et guitaristes, qui sortent tous les ans des titres connus (« le café noir » d’Eddy Mitchell, « les retrouvailles » de Graeme Alwright, et « les copains d’abord » de Brassens).

Ce fut ensuite au tour de El Fraki Lukisum, le groupe à Benjamin Demonet entouré de Valentin et Lucas et qui nous ont joué 3 compositions de Benjamin… auteur compositeur de la Guillebotte ! Le groupe suivant « UNDUE » était une découverte pour nous tous. Ils avaient certes une expérience de scène de jeunesse en Bretagne, mais c’était une première pour ce groupe reformé en famille. Ils sont arrivés avec un programme rock ambitieux…« Come as you are » de Nirvana, « Because the night » de Patti Smith, « Manu Chao » de Wampas, « Loneley day » de System of o down et Holidays de Green Day. Avec leur entrain et leur professionnalisme, ils ont vraiment fait décoller cette fête de la musique. De la musique comme celle-là, et on en redemande … Place ensuite à Aurélien Raimbault, qui nous a joué à la guitare 2 titres de Thierry Tisserand : « le dromadaire et les notes bleues » ainsi que « le limonaire ». A 13 ans, c’était le plus jeune artiste sur scène : qu’il en soit félicité. Le groupe de danse en ligne de l’association de quartier « les habitants de la Chesnaie » a tenu à apporter sa contribution en présentant plusieurs danses sur la petite aire pavée. Saluons au passage, Isabelle qui, au pied levé, a remplacé Jean Marc le professeur du groupe, indisponible ce jour-là. Ce fut une fois de plus très réussi et l’on peut dire que le public attend impatiemment ce moment différent des autres, à chaque édition.

Pour la 2ème partie, Blue Moon (présent depuis la 1ère édition) a accepté de venir, bien qu’étant en préparation d’un concert qui sera donné salle des Dames le 10 novembre prochain …concert dans lequel ils présenteront leurs propres compositions. Le groupe nous a présenté un cocktail de variétés bien rodé et apprécié du public. Leur répertoire finissait avec « Couleur café » de Gainsbourg, « Foule sentimentale » de Souchon, et travailler, c’est trop dur » de Julien Clerc.

Et pour conclure une soirée, c’est toujours une responsabilité. Nous l’avons donnée cette année au groupe « La Jacqueline » composée de jeunes qui s’entrainent dans des locaux prêtés par la mairie des Ponts de Cé. Ce groupe avait été sélectionné pour le Tremplin musical organisé par la mairie le 1er Juin à Athlétis. Ils avaient déjà séduit ceux qui étaient venus les écouter. Notre fête leur offrait à nouveau une scène pour s’exprimer pendant 50 minutes. Ils n’avaient pas oublié d’inviter leurs fans qui étaient venus en nombre. D’un autre côté, le public présent depuis le début de la fête était resté pour les écouter malgré la petite fraicheur qui arrivait. Cette fin de soirée était à eux, et ils ont mis le feu !! Ils ont su séduire le public (toute génération comprise) avec des musiques de leur composition. Quel travail, et quelle vitalité. Ils ont beaucoup apporté à ceux qui les ont écoutés et le public leur a bien rendu. Pas étonnant qu’il y ait eu beaucoup d’émotion pour ce dernier concert avant de se quitter pendant l’été.

L’organisation des Rives de l’AUTHION remercie chaleureusement les artistes, les groupes qui ont construit ce programme et leur donne rendez-vous pour de futures éditions. Nos remerciements vont également à la municipalité qui a fourni tout le décor, à commencer par la scène mobile, puis les stands et la pagode qui ont créé un site de qualité exceptionnelle dans notre beau parc de la Guillebotte. Enfin, un vrai remerciement au public de la Guillebotte qui est venu en nombre et à tous nos amis des Ponts de Cé et d’ailleurs (merci Patrick) sans qui la fête n’aurait pas été réussie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.